Le dilemme des arômes alimentaires

Nous ne pouvons pas toujours nous passer de substances aromatiques artificielles ajoutées. Les débats se centrent surtout l’offense de la nature avec ces substances de reproduction. Les principaux fabricants répondent à ces attaques que les arômes alimentaires peuvent être qualifiés de naturels. Ils font appel à la distinction entre les arômes «naturels» et «synthétiques».

En prenant le cas d’un arôme vanille, l’importation de loin des gousses de vanille risque de causer bien plus de dégâts à la nature. La production artificielle n’est donc plus que pure tromperie, mais agit dans la préservation de l’environnement. Toutefois, de nom­breux consommateurs souhaitent des produits pure­ment naturels et considèrent de façon toujours plus critique les méthodes d’aromatisation.

Les arômes remis en question

Beaucoup voient dans l’utilisation inconsidérée des arômes artificiels de sérieux risques pour la santé. Ils craignent que l’emploi excessif d’agents de sapidité provoque des allergies et des intolérances. Cependant, en règle générale, les arômes ajoutés ne font pas partie des molécules contre lesquelles le système immunitaire réagit. Mieux en­core, les additifs aromatiques peuvent même éviter certaines réactions allergiques. Si les fraises ou les noisettes contenues dans un yoghourt peuvent pro­voquer des démangeaisons ou des problèmes cir­culatoires chez certaines personnes sensibles, tel ne sera pas le cas d’un additif aromatique qui sera parfaitement toléré. Toutefois, l’utilisation d’arômes artificiels ne semble pas totalement inoffensive. Ce n’est que tar­divement que certaines instances internationales ont commencé à en évaluer les éventuels risques. On les a longtemps sous-estimés dans l’idée que d’aussi infimes quantités ne pouvaient guère repré­senter de danger. Ce n’est qu’en 2008 que l’Autorité européenne de sécurité des aliments (EFSA) a lancé un programme de contrôle scientifique, toujours en cours actuellement, portant sur quelque 3 000 aromatisants alimentaires couramment utilisés. Ainsi, l’Union Européenne décide quelles sont les substances qui peuvent être admises sur une liste dite positive. Cette liste regroupe 2 100 substances aromatisantes.

Les arômes illégaux

Certains arômes ont été interdits ! D’autres restent provisoirement autori­sées, mais doivent encore être testées. En revanche, l’aromatisant 3-acetyl-2,5-dimethylthiophen, des­tiné à donner à certaines viandes ou charcuteries ainsi qu’à des viennoiseries et des produits de bou­langerie une fine saveur de noisettes grillées, est officiellement privé d’utilisation dans l’Union Européenne. En effet, cette substance s’est révélée génotoxique et se retrouve donc soupçonnée d’altérer notre patrimoine génétique. Pourtant, certains pays, comme la Suisse ne reconnait pas cette interdiction. Pourtant, la Suisse est une référence dans la production de ces additifs.

Dans la liste noire, les arômes qui causeraient des problèmes directs sur la santé sont essentiellement ceux qui sont considérés comme dangereux. Par exemple, la couma­rine, ce composant controversé de la cannelle ne doit plus figurer comme substance pure dans les aliments vendus dans l’Union Européenne. Elle est en effet soupçonnée d’entraîner des lésions du foie et pro­voquer une jaunisse chez les personnes sensibles. La coumarine ne doit plus être utilisée dans l’UE pour des motifs de santé publique. Ce sont ainsi les arômes de ce type que les fabricants se doivent de présenter à tous les consommateurs afin que ces derniers prennent immédiatement connaissance des risques encourus avec certains produits. C’est pourquoi les arômes additifs sont toujours annoncés dans la composition de tous les aliments transformés, notamment le nom, la quantité, mais surtout les restrictions éventuelles liées à des intolérances.

Apprendre l'art culinaire à travers 'La Popotte'

Découvrez le monde fascinant de l'art culinaire à travers "La Popotte". Éveillez vos papilles et libérez votre créativité en vous immergeant dans l'exploration de plats traditionnels et novateurs. Que vous soyez un chef expérimenté ou un novice en cuisine, "La Popotte" vous guide pas à pas, transfo... Voir plus

Conception et agencement de cuisines : tendances et conseils

L’aménagement et la conception de cuisine sont des éléments essentiels dans la création d’un espace de vie fonctionnel et esthétiquement agréable. La cuisine, plus qu’une simple zone de préparation des repas, est devenue un lieu central de convivialité et de partage. Cependant, fa... Voir plus

Pourquoi les vins prennent-ils de plus en plus d'ampleur ?

Le vin est une boisson très consommée et son influence ne cesse de s’étendre à l’échelle mondiale. Depuis des siècles, il s’est imposé et a gagné le cœur des millions de consommateurs. Les raisons de la croissance phénoménale de la popularité du vin sont nombreuses et fascinantes. Cet article vous i... Voir plus

Comment profiter pleinement d'un bon vin pendant les grandes occasions ?

Lorsque vient le temps de célébrer des moments importants de la vie, le choix d’un bon vin peut être déterminant. Le vin, longtemps considéré comme une boisson élitiste, requiert de savoir comment en tirer le meilleur parti pour sublimer de grandes occasions. Pour ce faire, certains éléments c... Voir plus

CBD : Dans quel cas peut-on l'utiliser ?

Le CBD, ou cannabidiol, est un composé naturellement présent dans la plante de cannabis. Au cours des dernières années, le CBD a gagné en popularité en tant que remède naturel pour de nombreux problèmes de santé. De plus en plus de personnes se tournent vers le CBD pour soulager divers symptômes, al... Voir plus

Top 5 des repas les plus populaires de Scandinavie

La Scandinavie est une région du nord de l’Europe réputée pour sa cuisine délicieuse et unique, qui met en valeur les ingrédients frais et locaux. Cette région nordique offre une variété de plats traditionnels qui reflètent à la fois son histoire et sa culture. Dans cet article, nous vous prés... Voir plus

Thés et tisanes françaises : Pourquoi choisir les produis bio de la marque Ascenbio-Thés ?

Les thés et les tisanes sont des boissons appréciées par de nombreuses personnes en raison de leurs saveurs et de leurs effets bénéfiques. Dans les pays qui ont un art de vivre et une gastronomie raffinée comme la France, les thés ainsi que les tisanes occupent une place particulière. De plus, la Fr... Voir plus

Desserts savoureux et appétissants : Pourquoi privilégier les aromates ? ?

Vous n’êtes pas sans savoir que les herbes ou plantes aromatiques sont appréciées en cuisine pour les aromes uniques et distinctifs qu’elles dégagent. En effet, pour les utiliser, vous pouvez vous servir des feuilles, des tiges ou même des fleurs. Les aromates raffinent l’odeur du dessert, et vous p... Voir plus

Les arômes synthétiques

Il est actuellement très difficile de dire combien de substances aro­matiques différentes il y a sur le marché, ou en réalité dans les aliments que l’on consomme quotidiennement. Pour avoir une estimation de cette grande variété, peut-être les arômes alimentaires possèdent des types atteignant les... Voir plus

Les yoghourts, les concentrés en arômes alimentaires

Trop souvent, le goût de fruit dans un yoghourt n’est pas toujours très naturel. Il vient essentiellement des arômes naturels et non de quelques rares morceaux de fruits. Les principaux possèdent ainsi un taux considérable d’arômes ajoutés. Notre odorat est entièrement satisfait des quelques traces... Voir plus

Les arômes, la distinction observée

Les produc­teurs de boissons ajoutent volontiers à leurs pro­duits de la pulégone pour sa saveur mentholée. Dans l’Union Européenne, pourtant, cette substance est strictement interdite. Mais, selon l’Ordonnance sur les substances étrangères et les composants OSEC, elle peut être présente dans... Voir plus

Le glutamate, l’arôme révolutionnaire de l’art culinaire du XXIe siècle

Le glutamate est l’art de renforcer les goûts. Il y a une bonne centaine d’années, Ikeda Kikunae, professeur de chimie à l’université de Tokyo, mettait en évidence une cinquième saveur: l’umami, ce qui signifie tout simple­ment «savoureux» en japonais. Sa langue avait perçu une saveur douce qui n’a... Voir plus